Veyrignac : de la gravière à la rivière

Les galets de la Dordogne dévalent depuis sa source dans le Massif central. Lorsque le torrent s’assagit enfin en arrivant dans les plaines, les méandres de la rivière peuvent accueillir de gros engins qui raclent le fond du lit pour exploiter un matériau très prisé : les graviers.

Bords de rivière saccagés par les dispositifs d’extraction et de concassage, va-et-vient des camions, courants et débits perturbés … Les dégâts sont nombreux et durables. En fin d’exploitation d’un site, le rendre à la nature, le « re-naturer » est long et coûteux mais le résultat en vaut la peine …

Renaturer un site industriel, c’est le projet lancé par Epidor et EDF, dans le cadre de leur association Initiatives Biosphère Dordogne (IBD). De 1948 à 2015, le site de Veyrignac abritait une gravière exploitée en continu. Une exploitation, qui avait perturbé le cours de la rivière.

 

 

%