Quand le marais regagne le cœur du patrimoine

 

Couasnes, palus, mares ou marais, quel que soit le nom  qu’on leur donne, les zones humides ont longtemps été délaissées, voire dénigrées ou … asséchées par l’urbanisation, le drainage ou le pompage intensif au service de l’agriculture.
Riches réserves de biodiversité pour la faune et la flore, bassins de régulation des cours d’eau en cas d’inondation comme « assurance sécheresse » en cas de d’étés trop arides, filtres naturels pour garantir une bonne qualité de l’eau,: aujourd’hui, leur utilité écologique n’est plus à prouver. Reste à les protéger …

Territoire longtemps laissé de côté par les habitants et les élus locaux, le marais du Brezou en Corrèze (19) a été réhabilité. Étendu sur une surface de 79 hectares, il sert de zone tampon lors des crues et des décrues. Il est aussi devenu un lieu de promenade pour découvrir la richesse de la faune et de la flore.

Pour sauver le marais d’une disparition annoncée, les différents acteurs (associations pour l’environnement, élus locaux et riverains) ont pris un pari : faire découvrir le site pour le mettre en valeur. Avant qu’habitants et touristes puissent s’approprier le lieu, chacun a dû s’ouvrir au dialogue.


Noémie Gaschy, Arthur Jégou et Gérémy Charrier